musculation génétique
Muscu

Comment fonctionne le mécanisme de la musculation génétique ?

En général, sur le plan morphologique, tous les êtres humains sont constitués de la même façon. Toutefois, si nous disposons tous d’une tête, de deux bras et de deux pieds… nous ne sommes pas tous vraiment identiques. En effet, comme vous vous en doutez certainement, chaque personne a son unicité et ses propres caractéristiques physiologiques. De quoi parle-t-on concrètement ? Des gênes évidemment. La question qui devient donc intéressante à se poser sera alors de savoir comment fonctionne le mécanisme de la musculation génétique.

masse musculaire

La génétique, qu’est-ce que c’est ?

L’on ne peut parler du fonctionnement du mécanisme de la musculation génétique sans commencer par définir les termes qui ne nous sont pas vraiment familiers, telle que la génétique. Dès lors, les gènes sont un ensemble de code qui compose notre ADN. Ils permettent d’établir une relation des ascendants vers les descendants et déterminent ce que représente chaque être vivant, de même que nos caractères uniques.

Ils se transmettent de façon héréditaire, et sont constitués d’une part des propriétés physiques et physiologiques des deux parents. Tout ceci est mieux détaillé sur mega-gear.net …. ce blog qui traite de l’influence de la génétique en pratique sportive https://www.mega-gear.net/fr/blog/175-musculation-genetique.

Le mécanisme de la musculation génétique

Plusieurs aspects permettent de déterminer votre capacité à gagner des muscles. Ici, l’on parlera tout d’abord des morphotypes. Il en existe 3 variétés différentes. Que l’on appartienne à l’un ou à l’autre, notre physique sera différent. Ainsi, un homme avec un morphotype endomorphe à une forte propension à prendre du poids et ceci, principalement sous la forme d’une masse de graisse. Pour cause, le métabolisme de ce type de personne est plus ou moins lent.

Il y a aussi l’hectomorphe. Si vous avez ce genre de morphotype, vous aurez assez de difficulté à grossir, et ceci même si vous mangez tout et n’importe quoi. Votre métabolisme sera très rapide, puis il vous sera alors assez difficile de prendre de la masse musculaire. À défaut, ce sera vraiment lent.

Enfin, des trois, il y a le mésomorphe qui de loin, est celui qui a le plus de potentialité à la prise de masse musculaire. Son métabolisme est de type relativement rapide. De ce fait, il permet une prise de poids relativement facile et surtout rapidement. Dans le même temps, l’augmentation de la masse graisseuse est relativement limitée.

La relation entre l’ADN et la force

L’autre aspect qu’il ne faut pas déconsidérer est celui de la composition des muscles. Ainsi, deux types de fibres se retrouvent dans les muscles. Les fibres dites blanches et les fibres dites rouges.

Les fibres dites blanches sont faites pour des contraceptions rapides et puissantes. Celles-ci disposent d’une forte capacité d’hypertrophie. Les fibres rouges quant à elles ont plus d’endurance et leurs capacités d’hypertrophie sont assez limitées.

De ce fait, dépendamment de votre génétique du point de vue de la composition de vos muscles, vous pourriez être plus exposé à l’hypertrophie si vos muscles sont plus dominés par les fibres blanches. Si au contraire vos muscles sont dominés par les fibres rouges, vous serez plus endurant et apte à un développement musculaire plus accru.

Les caractéristiques anatomiques

Pour faire plus simple, on entend par caractéristiques anatomiques les spécificités propres à votre anatomie ou à votre physique. Ainsi, vos caractéristiques anatomiques sont-elles longues ou courtes ? Car la taille de vos segments pour ce qui est de leur longueur sera un facteur déterminant dans le développement de vos muscles et de votre physique en général. Des segments longs peuvent donc rendre quelques-uns de vos mouvements plus complexes à réaliser. Ceci est dû à l’impact de la charge qui pèsera sur votre articulation, ce qui est relativement plus important.

des muscles

Toutefois, la bonne nouvelle est que vous pouvez aller au-delà des limitations de votre patrimoine génétique. Cela se fera par une action sur votre alimentation, tout en tenant compte de la particularité de votre métabolisme. Puis, pour compenser les manquements de votre structure osseuse, vous pourrez développer d’autres zones musculaires.