Quel exercice fait le plus travailler les muscles pectoraux ?

Améliorer son physique constitue une clé pour regagner la confiance en soi si la vôtre est en chute libre ou que vous n’en aviez aucunement. La musculation apparaît donc comme une excellente solution surtout pour travailler ses pectoraux. Afin d’avoir de bons résultats, il est nécessaire de pratiquer les meilleurs exercices. Dans cet article, vous découvrirez les exercices qui font le plus travailler les pectoraux. Lisez !

Le développé couché barre

Cet exercice est l’un des incontournables en musculation des pectoraux. Il fait travailler le grand pectoral, le petit pectoral, le deltoïde antérieur et les triceps. Pour réaliser l’exercice, vous aurez besoin d’un banc sur lequel vous allez vous allonger. Puis, les pieds bien positionnés, vous écartez vos mains (en pronation) de sorte que l’écart créé soit légèrement supérieur à la largeur des épaules.

A lire aussi : Gymeltics : avis et test de la marque de legging amincissant

Après avoir soulevé la barre, contrôlez-la jusqu’à ce qu’elle vienne au niveau de votre poitrine et faites-la remonter. Veillez à ne pas utiliser une masse pesante que vous n’êtes pas en mesure de supporter.

Le développé couché haltères

Contrairement au développé couché barre, le développé couché haltères offre une grande amplitude d’exécution. L’exercice consiste à vous allonger sur un banc, haltères entre les mains et coudes fléchies parallèles au sol. La mission ici est de faire monter les charges et de les ramener à la position initiale.

A lire aussi : Qui sont les 5 meilleurs équipementiers sportifs ?

Attention ! Qu’il s’agisse de la montée ou la descente, il est important de contrôler avec soin les charges. Elles ont souvent tendance à tirer les bras de part et d’autre. L’exercice permet de travailler efficacement le grand pectoral, les triceps et la partie antérieure de l’épaule.

Les pompes décalées

Les pompes classiques constituent déjà un excellent exercice qui fait travailler les pectoraux. Toutefois, les pompes décalées apportent plus d’effets et de l’efficacité. Elles consistent à vous mettre en position de pompe, cette fois-ci avec les mains décalées. Cela dit, elles ne doivent pas rester au même niveau comme c’est le cas avec la pompe standard, mais plutôt l’une en avant plus que l’autre.

Abaissez alors correctement votre corps et remontez, puis changez de position à vos mains. Pour bien profiter des effets de l’exercice, assurez-vous que votre torse soit bien droit et répétez l’exercice un certain nombre de fois.

La mouche de câble ou l’écarté-poulie vis-à-vis

La mouche de câble permet de donner aux pectoraux et aux deltoïdes une nouvelle stimulation. Elle requiert l’usage d’une braguette à câble, laquelle doit être ajoutée à la poitrine pour apporter de la tension durant l’exercice. L’exercice consiste à fixer les poignées des étriers aux poulies hautes d’une machine à câbles croisés.

Puis, bras tendus et légèrement fléchis, vous allez saisir chacune des poignées dans chaque main. Ensuite, positionnez un pied légèrement vers l’avant. Bloquez votre tronc et commencez par tirer les poignets vers le bas et sur votre corps avant de revenir à la position initiale.

Le pull-over

Le pull-over constitue une excellente alternative au développé couché. C’est un exercice idéal pour les personnes souffrant de tendinite du long biceps. En plus des muscles pectoraux, le pull-over fait travailler plusieurs autres muscles dont ceux abdominaux et dorsaux. Cela fait de lui un excellent exercice de préparation physique des sports collectifs. Par ailleurs, il faut mentionner que l’exercice convient beaucoup plus aux pratiquants confirmés qu’aux débutants.