Les bienfaits de l’escalade

Grimper fait du bien ! Cette affirmation est confirmée par les passionnés d’escalade. Pour ceux qu’il reste à convaincre, une étude du Huffington Post s’est intéressée à l’escalade et ses bienfaits. Sans grande surprise, ce sport ferait tant du bien pour le corps que pour l’esprit. On y découvre même que grimper stimule nos fonctions cérébrales et réduit le stress. Toujours pas convaincu ? Voici 4 bonnes raisons de se mettre à l’escalade.

A lire également : Sport aquatique : à la découverte des meilleurs sports aquatiques

L’escalade renforce l’endurance et les muscles

Contrairement à la croyance populaire, l’escalade ne fait pas uniquement appel aux muscles du haut du corps. La performance du sportif dépend d’une longue liste de facteurs physiques, dont la technique de pied ainsi que l’explosivité dans les jambes. En outre, chaque déplacement fait appel à de la souplesse. Pour optimiser la flexibilité, les salles d’escalade optent de plus en plus pour l’intégration d’espaces de yoga dans leurs installations.

L’escalade stimule les fonctions cérébrales

En plus de la dimension physique, ce sport fait appel aux facultés de résolution de problèmes. Selon une grimpeuse professionnelle, ce côté mental de l’escalade serait souvent négligé. Or, chaque mouvement en escalade exige une importante concentration, ainsi qu’une capacité à décrypter et à comprendre ce qui se trouve sous les yeux. Souvent, la solution de franchissement n’est pas aussi simple que l’on pourrait penser. Il est important de réussir à se focaliser sur les prises à saisir ainsi que sur l’exactitude des mouvements à faire et le placement des pieds avant de charger tout le poids du corps sur l’appui.

A lire également : Est-ce que le tapis de course fait maigrir ?

En outre, passer de bonnes heures dans la nature fait du bien, avec la bonne tenue escalade femme ou homme. Selon les recherches, le temps passé en extérieur serait efficace pour diminuer les symptômes du trouble du déficit de l’attention (TDA). Les moments dehors améliore également la mémoire, tout en stimulant la créativité. Certains disent même que sortir en pleine nature réveille mieux le cerveau qu’une tasse de café.

L’escalade réduit le stress

Il est démontré que l’exercice physique aide à réduire le stress, tout en augmentant les niveaux de noradrénaline. Il s’agit d’une hormone qui contribue dans l’équilibre de la réponse de notre cerveau au stress. Selon certains chercheurs, le sport pourrait être d’une grande aide dans le traitement d’une grande variété de troubles mentaux, dont la dépression, la toxicomanie ou encore l’anorexie.

L’escalade en elle-même a un atout supplémentaire par rapport aux autres activités physiques. Selon l’Université de l’Indiana, les grimpeurs qui sont totalement impliqués dans leur activité entre dans un état d’esprit qui conduit à l’euphorie. Certains atteignent même un niveau de blocage de la douleur.

L’escalade véhicule des valeurs importantes

Pour les amateurs d’escalade, grimper est bien plus qu’une simple détente ou du sport. Les professionnels indiquent qu’il s’agit d’un exercice physique complet, pouvant même atteindre une dimension spirituelle. D’un point de vue mental, l’escalade pourrait s’apparenter à une école. Un apprentissage de l’équilibre, de la concentration, de la détermination et bien d’autres valeurs importantes.

C’est ainsi que l’escalade est intéressante pour les enfants. Une étude a même été publiée dans la revue Adapted Physical Activity Qyarterly, qui donne des informations supplémentaires sur les bienfaits de l’escalade en salle sur les enfants inadaptés. Selon cette recherche, les enfants ont développé plus d’efficacité dans le comportement après 6 semaines de grimpe.

En outre, force est de mentionner la notion de défi lorsqu’on parle de grimpe. Un grimpeur professionnel indique que les bienfaits sur chacun est différent. Mais ce qui est sur, c’est que l’escalade est un sport très stimulant. Le défi consiste en effet à surmonter à chaque fois ses propres peurs, pour trouver d’autres perspectives de la vie.